Lorem ipsum

Bonjour ! Et bienvenue à vous.

Prêts pour un voyage terrifiant au cœur des affres et des tourments de la création d’entreprise ? Brrrr !!! Ça fait froid dans le dos, n’est-ce pas ?  🙂

Mais tout d’abord, pourquoi ce blog ? Pourquoi ce titre ?

Un blog, pourquoi ?

Ma première expérience professionnelle – salariée – a été tamponnée d’un solde de tout compte en 2012 suite à la liquidation judiciaire en juillet de la même année de l’agence de traduction qui m’avait employée pendant 14 ans.

La palette d’options pour cette nouvelle partie de carrière et sur ce marché (la traduction) étant loin d’être infinie, je me suis engagée dans la voie qui correspondait le plus à mes aspirations et attentes, endossant les habits de la « porteuse de projet », comme le veut la terminologie actuelle, avec dans le viseur la création d’une entreprise à capital social. Ce qui ne va bien sûr pas sans tiraillements ni doutes. D’où votre présence sur ce blog 🙂

Lorem ipsum : kesako ?

Le lorem ipsum ne vous sera pas inconnu si vous avez déjà parcouru une maquette éditoriale. Si ce n’est pas le cas, il s’agit de textes de remplissage factices (même si des extraits du De Finibus Bonorum et Malorum de Cicéron reviennent la plupart du temps) permettant de positionner les différents blocs constituant le document afin d’en avoir un aperçu réel. On peut donc les considérer comme des marqueurs, des balises qui pavent le chemin à suivre.

Et c’est bien là le but de ce blog : non pas un bureau des pleurs (la profession de pleureuse n’en restant pas moins hautement honorable), mais une succession de balises afin de prendre le temps de la réflexion, et des jeux de mots douteux, une de mes grandes passions.

Il est tout à fait envisageable de ruminer les doutes et incertitudes qui assaillent tout créateur d’entreprise normalement constitué sans les extérioriser.

Néanmoins, dans ce cadre-là et dans d’autres, coucher ses pensées sur le papier est triplement bénéfique : cela permet de les discriminer, de prendre du champ, et surtout de définir – et, partant, d’énoncer – les problèmes sous-jacents qui ralentissent la prise de décision et/ou l’action. Autrement dit, de positionner et d’avoir une vue d’ensemble. Lorem ipsum. Ou CQFD. À votre convenance.

Publicités